Archives de l’auteur : admin

Fontainebleau – Le chantier de la bibliothèque avance

Source: La République de Seine et Marne, dernière mise a jour 08/11/2013

D’ici six mois, les utilisateurs de la bibliothèque pourront à nouveau disposer d’un espace adapté à leurs besoins à l’issue d’un chantier de grande envergure.

Dernière mise à jour : 08/11/2013 à 18:14

Les travaux de la bibliothèque de Fontainebleau devraient prendre fin en mai-juin 2014.
Les travaux de la bibliothèque de Fontainebleau devraient prendre fin en mai-juin 2014.

Ce projet de rénovation était depuis longtemps dans les tiroirs mais n’avait auparavant jamais pu se concrétiser faute d’une longue liste d’actions déjà entreprises. C’est pourquoi, au printemps 2012, de gros travaux débutaient sur l’ensemble du bâtiment, notamment dans l’aile centrale de la bibliothèque, construite au XVIe siècle. Fermée au public depuis plusieurs années, cette partie considérée comme dangereuse a subi de multiples dégradations : toiture instable, fissures sérieuses et sol qui s’affaisse parfois très profondément. Un diagnostic structurel (mené par l’Atelier Prieur à Thomery) a permis d’effectuer un relevé précis du bâtiment, de repérer les différents éléments (poteaux, poutres, charpente, chevêtres…) et de déterminer leurs capacités de portance. Une étude sanitaire du bâtiment a également été menée. La localisation des fissures de façades et les résultats de l’étude géotechnique montrent que les désordres proviennent, entre autres, d’une mauvaise portance du sol. Tous les bâtiments étant fissurés, il y a donc lieu de consolider la totalité des fondations.

Le détail des travaux

Trois tranches de travaux sont consacrées à ce chantier. La première s’est attachée à la consolidation du bâtiment, par des injections de résine dans le sol, courant décembre, pour une durée de plusieurs mois. Dix micro-pieux aideront à solidifier l’ensemble, ces derniers pouvant atteindre 21 mètres de profondeur. La deuxième commande prend en compte actuellement la réfection de la toiture, l’installation de nouveaux planchers et la reprise structurelle du bâtiment. Dans un troisième temps, des travaux intérieurs seront engagés afin d’optimiser le fonctionnement de la bibliothèque et préparer l’installation du musée d’art et d’histoire militaires. Les diverses études ont révélé les faiblesses des pièces de la charpente, les fermes, ne respectant plus les normes de sécurité, de portance ont donc été remplacées, avec le souci de rester fidèle au caractère historique du bâtiment. Le plancher des combles est à reprendre entièrement. La toiture sera refaite en totalité et les tuiles actuellement stockées seront réutilisées avec un panachage de nouvelles tuiles. La toiture sera isolée afin de préparer les travaux de réfection intérieure qui conduiront à l’ouverture du pôle culturel. Les lucarnes seront rénovées et de nouvelles seront recréées. Enfin, un ascenseur sera installé pour desservir les différents niveaux et permettre leur accès aux personnes à mobilité réduite. Les travaux devraient prendre fin en mai-juin 2014.

Valletoux : « Nous devions sauver ce bâtiment »

Le maire de Fontainebleau Frédéric Valletoux fut particulièrement surpris de l’ampleur des travaux et de l’avancée de ces derniers.
Le maire de Fontainebleau Frédéric Valletoux fut particulièrement surpris de l’ampleur des travaux et de l’avancée de ces derniers.

Frédéric Valletoux (dissident UMP) a profité de ces congés de la Toussaint pour visiter le chantier guidé par les responsables du secteur travaux de la ville, Bertrand Cuvelier et Sébastien Charpentier en charge de cette opération restauration et consolidation. Le maire de Fontainebleau fut particulièrement surpris de l’ampleur des travaux et de l’avancée de ces derniers : « Je n’avais pas eu le temps de me rendre sur place depuis un petit moment et je constate avec satisfaction que le chantier avance et qu’il prend forme. C’est spectaculaire ! Ce bâtiment auquel le public n’avait plus accès va enfin pouvoir être opérationnel (aux alentours de mai-juin 2014, ndlr) et offrir un espace tellement indispensable aux activités de la bibliothèque. Compte tenu de certaines priorités concernant l’amélioration du patrimoine architectural bellifontain, notamment le théâtre restauré en 2011, ce chantier de la bibliothèque municipale et ce malgré l’urgence observée d’intervenir, n’a débuté qu’en mai 2012. Et ce n’est pas un luxe pour un bâtiment datant du XVIIe siècle que la ville de Fontainebleau souhaite inscrire au sein d’un pôle culturel associant bibliothèque et musée d’art et d’histoires militaires. Cet immeuble appartient à notre patrimoine, il fut utilisé en tant qu’hospice, école et à partir de 1950 en bibliothèque. Nous devions sauver ce bâtiment. »

Fontainebleau, France

Pont-Sainte-Maxence – Le bassin d’orage en chantier

Source: Courrier Picard, Par BERTRAND VERSNAEYEN, Publié le 30/10/2013

Hommes et machines soulèvent et assemblent des palplanches de 1,8 tonne et longues de 17 m. Cette construction du bassin d’orage devrait être achevée début 2014.

Les impressionnantes palplanches de 17 m de long disparaîtront complètement dans le sol meuble, assurant l'armature du bassin d'orage.

C’est à la mi-juillet qu’ont débuté les travaux relatifs à la construction d’un bassin d’orage, situé à moins d’une encablure des bords de l’Oise, juste en face des locaux de la police municipale et des services techniques.

« D’un diamètre de 17 m, ce bassin aura une contenance de 840 m 3 ; il permettra d’alléger les pompes de relèvement des eaux évitant ainsi que les eaux usées aillent dans l’Oise lors des grosses pluies », explique Jérôme Bahu, directeur de l’équipement et de l’aménagement urbain. Le projet communal, cofinancé par l’Agence de l’Eau est évalué à 1,3 million d’euros HT.

Pour faciliter la réalisation de l’ouvrage, la réplique du phare breton situé quai Auguste-Deschamps a d’abord été déconstruite : ses austères pavés de grès brut, sa lanterne et sa plaque commémorative ont été soigneusement remisés et attendent que l’on statue sur le site qui va accueillir l’ancien édifice lors de sa reconstruction.

Ayant le champ libre, un grutier et quatre ouvriers de la société Spie Batignolles Nord ont investi le site : ils procèdent actuellement à la mise en place des impressionnantes palplanches d’acier qui « vont ceinturer le futur bassin d’orage ».

Un travail de haute voltige qui intéresse au plus haut point les passants impressionnés par la technique et le savoir faire des ouvriers dont le chef d’équipe, Serge Rhuin, n’est pas avare de précisions : « Les palplanches font 10 mm d’épaisseur, mesurent 17 m de haut, pèsent 1,8 tonne et sont larges de 62,5 cm. La grue mesure 55 m de haut et peut soulever 80 tonnes : elle soulève les palplanches et nous les mettons en place en les imbriquant par le haut les unes dans les autres. »

Elles sont ensuite en partie enfoncée dans le sol grâce aux puissantes mâchoires d’une machine appelée Vibrofonceur : ses vibrations répétitives équivalent à une pression de 9,5 tonnes et font descendre petit à petit les poutrelles d’acier dans la terre.

« Aucun obstacle »

Une étude géotechnique préalable a été effectuée : le sol est meuble, composé de sable et d’argile. « Aucun obstacle ne devrait stopper l’enfoncement des palplanches. »

Un gigantesque jeu de construction d’un peu plus de 80 pièces qui, lorsqu’elles seront toutes correctement imbriquées les unes dans les autres seront entièrement enfoncées dans le sol. Un couronnement en béton complétera l’ouvrage, puis on creusera l’intérieur pour y aménager le bassin dont les parois seront recouvertes elles aussi de béton. Cette gigantesque cuve sera enfin recouverte d’une dalle qui permettra le réaménagement d’un parking d’un peu plus d’une dizaine de places. Sous réserves qu’il n’y ait pas d’intempéries, les travaux devraient être achevés pour le début de l’année prochaine.

De notre correspondant

BERTRAND VERSNAEYEN